Temporalité linguistique en LSF et français écrit : création d’un outil d’aide à l’acquisition de marqueurs temporels chez l’enfant sourd signeur.

Caroline Bogliotti, MCF, MODYCO ; Delphine Battistelli, PR, MODYCO ; Michael Filhol, CR, LIMSI ; Cyril Verrecchia, AI, LIMSI

Stagiaire : Elsa Gateau, étudiante M2 FLDL, Paris Nanterre

 

Le présent projet a pour objet d’étude l’acquisition d’un certain nombre de notions linguistiques liées à l’expression de la temporalité chez l’enfant sourd. On note en effet que des problèmes sont rencontrés par ces enfants pour maîtriser l’expression de la temporalité, en Langue des Signes Française (LSF) comme en français écrit. L’objectif de ce projet sera de développer un premier prototype d’aide à l’acquisition (par des exercices d’entraînement) des notions et structurations que nécessite l’expression de la temporalité dans toutes les langues utilisées par les enfants sourds. Cet outil s’adossera aux travaux menés en psycholinguistique de la LSF et en Traitement Automatique des Langues. La rencontre de ces deux disciplines revêt plusieurs enjeux :

 

  1. des enjeux scientifiques d’une part, car la création de cet outil enrichira les connaissances sur le développement du langage en LSF (celui lié à la temporalité ici), la modélisation de la LSF mais aussi la modélisation de l’expression de la temporalité dans les deux langues (français écrit et LSF) avec une attention portée à la question des invariants entre ces deux langues (en termes de concepts et d’opérations de base en jeu)
  2. des enjeux pédagogiques et cliniques d’autre part car le projet pourra fournir des outils pédagogiques et thérapeutiques permettant de tester et d’entraîner les modes d’expression de la temporalité chez des sujets qui présentent des difficultés d’accès cognitif et linguistique.

 

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez des informations